Revenir en haut Aller en bas



 

Anatoly Dorjiev - Le cœur est un abîme de souffrance

 :: a step towards the future :: Votre carte d'identité ! :: Carte d'identité validé :: BROWN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:24
Anatoly Dorjiev

Nom(s) ▬ Dorjiev Prénom(s) ▬ Anatoly Surnom(s) ▬ Nate Nationalité et origines ▬ Russe - AméricainÂge, date et lieux de naissance ▬ 31 ans, 12/03/1988 Métier ▬ Policier Date d'arrivée à Denver▬ Depuis l'enfance (1990) Orientation sexuelle ▬ hétérosexuel Situation matrimoniale ▬ célibataire Signes particuliers ▬ tatouages sur le corps, une cicatrice dans le creux de la main Groupe ▬ BROWN Incarné par ▬ Harvey Newton Haydon

Caractère

▬ Le coeur de l'homme est un abîme de souffrance dont la profondeur n'a jamais été sondée. ▬


Certain vous diront que je suis un garçon excentrique, un fou à lier qui a perdu tout sens de la réalité. Je crois que j’aime cette façon dont les autres me perçoivent, parce que si je fais peur aux autres, par mon tempérament, pas ma différence, alors je peux me complaindre seul dans cette bulle que j’ai construite au fil des années.

La vérité c’est que je sais exactement ce que je veux, je suis conscient de mes propres limites, et pourtant j’essayerai toujours de les franchir. A défaut de faire de moi quelqu’un de meilleur, je voudrais faire de ce monde un endroit plus sincère. Si ma fille n’aura jamais conscience de ce que j’ai fait pour elle, au fond de moi je garderai à jamais en émoi que ma bataille c’est pour elle que je la mène.

Je vais droit au but, je n’en ai plus rien à faire de ce que les autres pensent de moi, je sais que je suis déjà grillé, quoi que je fasse aujourd’hui je resterai un monstre aux yeux de ceux pour qui ça aurait dû compter. Si le passé me hante, chaque nuit, même la journée, si mes pensées sont tournées vers la vie que j’aurais voulu avoir, je me fraye un chemin vers l’avenir qui m’attends inéluctablement.

A défaut de prendre soin de moi, je suis quelqu’un de protecteur envers les seules personnes pour qui j’arrive encore à avoir de l’affection. Je pense être quelqu’un de sincère, du moins j’essaie de l’être, je sais que ça n’a pas toujours le cas, mais je travaille sur moi pour être quelqu’un de meilleur.

Je peux être nerveux et impulsif, j’ai toujours agis avant de réfléchir, même si quand ça arrive j’ai l’impression d’être sûr de ce que je fais, je ne me rends compte que trop tard que j’aurais pu faire les choses autrement.

Depuis que ma femme est partie avec notre enfant, j’ai le cœur brisé, orné d’une fissure si profonde qu’il n’y aura jamais de place pour quelqu’un d’autre. Je me console comme je peux, à Denver le plaisir est une denrée monnayable, et l’amour n’est autre qu’une illusion dont même les plus riches sont dépendant.
UN J’adore les framboises, le monopoly et la neige qui tombe en hivers DEUX J’ai failli tuer ma femme et ma fille TROIS Même en essayant, je n’arriverai jamais à me pardonner ce que j’ai fait QUATRE Ma vie à basculer ce jour-là, je suis un monstre et je l’assume CINQ Si j’étais un animal, je serais un lémurien, certainement névrosé. six J’aime d’ailleurs beaucoup les animaux, ils n’ont pas besoin de la parole pour s’exprimer, ils sont instinctifs et toujours sincères. sept Ma fille s’appelle Anya, elle ne saura jamais à quel point je tiens à elle, mais je continuerai de la protéger dans l’ombre. huit J’ai toujours été doué dans tout ce que j’entreprenais. Jamais le meilleur, mais un peu mieux que les autres. neuf Je nettoierai la ville de la vermine qui la gangrène, j’en ai fait le serment.  dix Lorsque je serai parti, dites-lui que je n’ai jamais cessé de l’aimer.

Pseudo : estiaduck Âge : 33 ans Comment es-tu arrivé ici ? : c'est une princesse de la forêt indienne qui m'a conduite ici D'ou vient-tu ? : Bourgogne Ton avis sur le forum : ça a l'air sympa Inventé/scénario : Inventé Quelque chose à nous dire ? : Salut salut  
Code:
<b>Harvey Newton Haydon</b> — <i>Anatoly Dorjiev</i>


(c) Moses. sur Ohana'rt
Anatoly Dorjiev
Anatoly Dorjiev
Messages postés : 35
Inscrit depuis le : 15/06/2019
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:25

Histoire

Just as a flower does not choose its color, we are not responsible for what we have come to be. Only once you realize this do you become free.


Où que j’aille, les gens me jugent, par mon apparence, mon nom, la ville où j’ai grandi. Tout ce qu’on fait n’a aucune importance, quoi qu’on dire, les apparences primes avant tout. Pourtant le patronyme russe dont j’ai hérité est celui d’un mathématicien qui n’a de seul lien avec la mafia de la ville que les rues qu’il a pu traverser.

Ma mère était quelqu’un de respectable, une fille d’ici dont l’éducation l’avait préservée des dessous lubriques de cette ville corrompue. J’aurais dû être le fruit fier et heureux de cette union bien usitée, et pourtant même avec le plus noble des bagages j’ai réussi à tout foutre en l’air.

A l’école je n’étais pas le plus mauvais, je me débrouillais même plutôt bien. Plus jeune je voulais devenir quelqu’un, médecin peut être, soigner les gens ça m’aurait plus je crois. Mais je restais un garçon, futile et influençable, et il y avait cette fille, à mes yeux la plus belle de l’école, de la ville tout au moins.

Clara, ça a toujours été ma muse, ma seule source d’inspiration, la source aussi malgré elle de notre déchéance. La beauté est une arme, et en même temps un poison dans lequel on a très vite fait de se noyer. Je n’ai jamais désiré personne d’autres de plus qu’elle, et déjà à 16 ans j’aurais fait n’importe quoi pour ses beaux yeux.

Qu’est-ce que j’avais à lui offrir, moi l’intello de service ? Elle n’avait d’yeux que pour les bad boys de la classe, et pour la première fois j’avais honte de cet héritage trop bien rangé. J’en avais marre d’être celui qu’on siffle dans les couloirs, celui qu’on bouscule et qui fait rire les fils dont tout le monde savait que les parents étaient dans la mafia.

Ce jour-là je me promettais que je ne me laisserais plus faire, quand je demandais au tatoueur de déposer sa marque sur mon bras, c’était le signe d’un nouveau départ. En deux ans j’envoyais mes principes, mon éducation, mon avenir aux chiottes pour devenir ce garçon qu’elle aimera, celui qui saura la conquérir.

Je décroche tout de même mon diplôme, sans mention, mais ma récompense c’était la jolie Clara. Je venais de fêter mon 19ème anniversaire, elle en avait à peine plus de 18 quand elle décidait de m’offrir le plus beau cadeau, la seule chose que je désirais de façon viscérale, elle, toute entière.

Est-ce que c’est moi qui ne voulait plus entendre parler de mes parents ? Ou mon père qui m’avait renié en premier ? Je ne me souviens plus exactement, j’étais trop saoul le jour où j’avais quitté la maison, mais c’était pour fonder la mienne avec cette déesse fertile qui portait déjà notre enfant.

Pendant des années je m’étais forgé cette réputation de mauvais garçon, j’ai su gagner la confiance de ces mêmes personnes que j’avais tant hais. J’étais devenu quelqu’un d’autre, un homme qui n’était même pas l’ombre de moi-même. J’étais heureux, du moins j’en avait l’impression, est ce que ça n’est pas ça le bonheur ?

J’essayais tant bien que mal de suivre des cours, pendant 6 mois, quand je croyais pouvoir toujours cumuler ma vie d’avant et celle d’aujourd’hui. La nuit je travaillais dans l’ombre des rues de Denver, passant de petit boulot malhonnête à encore moins honnête, mais mieux payé. Je profitais de ma femme, d’une vie d’alcool, de sexe et de drogue.

Quand ma fille venait au monde, j’étais le plus heureux des pères, et si j’aurais dû en profiter pour me ranger, j’étais tellement pris dans cet engrenage infernal qu’il nous fallait toujours plus d’argent, toujours plus d’alcool, plus de vice. C’est un temps, une époque de ma vie que je ne retrouverai jamais.

Aujourd’hui, si je regarde en arrière, c’est 10 années entière d’une vie passé dans l’oubli. Comme si pendant dix ans quelqu’un d’autre vivait pour moi. Pourtant je ne regrette rien, j’ai profité comme jamais, j’ai profité en dix ans d’une vie entière de luxure et de débauche, sans faire de mal à personne d’autre qu’à moi.

Est-ce que j’aurai pu continuer à vivre comme ça éternellement ? On a tous une limite, et je l’avais franchie cette fois. Quand j’ai pris la voiture ce soir-là, je savais très bien que je n’étais pas en état de conduire. Anya, la prunelle de mes yeux avait seulement 9 ans quand j’ai failli la perdre, elle et sa mère.

La voiture a quitté la route, et s’il n’y avait pas eu cet arbre pour arrêter la chute, nous aurions fini dans le lac. Quand je me suis réveillé, j’étais menotté à un lit d’hôpital, avec pour seul visite à mon chevet un commissaire de la police de Denver. Je savais que ça arriverait un jour, mais je n’espérais pas si tôt, j’allais devoir payer l’addition.

C’était la dernière fois que je voyais Clara et Anya, les filles ont été mises en sécurité dans une autre ville, dans une autre vie. On me promettait qu’elles allaient bien, mais que je n’avais pas le droit de les revoir. J’ai toujours su que le père de ma femme ne m’aimait pas, j’étais le verre dans sa pomme du jardin d’Eden.

Mon beau père pourtant c’était arrangé pour que j’expie mes fautes. J’avais le choix entre la prison, ou la police … Sans vraiment réfléchir, je choisissais la police, même si d’une certaine façon, je me dis que j’aurais peut-être dû choisir la prison ? Je me faisais enrôler dans un régiment avec les honneurs, autant dire que celui qui se faisait passer pour mon bienfaiteur avait le bras long.

Affecté à la brigade anti gang, je devais conserver mes relations de mes anciens réseaux pour faire tomber les grosses pointures. Pourtant j’étais bien placé pour savoir que ces gens ne rigolaient pas, encore moins avec la police. Pour ma couverture j’étais toujours ce paumé, alcoolique, drogué, avec l’alcool, la drogue, et ma famille en moins.

Même mes parents ne sont pas au courant du métier que je fais, mais si je le fais, c’est en me disant qu’un jour, ma petite Anya pourrait être fière du père qu’elle n’a jamais eu. Je sais maintenant qu’elle loque j’ai été, je me rends compte après une année de désintox à quel point j’ai fait souffrir les gens autour de moi, et je me faisais la promesse de débarrasser cette ville de cette influence néfaste.
(c) Moses. sur Ohana'rt
Anatoly Dorjiev
Anatoly Dorjiev
Messages postés : 35
Inscrit depuis le : 15/06/2019
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:29
Coucou avant de te valider, tu as fais un copier coller de ton ancienne fiche, hors certains détails sur la nouvelle on changé, il faudrait reprendre donc la nouvelle fiche. Merciiii ! Very Happy
Kyle Keller
Kyle Keller
Age : 39
Occupation pro/perso : PDG du Red Hell's.
Ta gueule d'ange : Anatoly Dorjiev - Le cœur est un abîme de souffrance Original
Sous les traits de : Le magnifique Jensen Ackles
Messages postés : 371
Inscrit depuis le : 24/12/2018

_________________

   
TRUE LOVE NEVER DIE.


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:34
Je n'ai pas fait un copié collé de l'ancienne, j'ai changé normalement ce qu'il y avait à changer (je viens de voir encore un Amsterdam que j'ai modifié)
Pour moi je pense que ça doit être bon,sinon dis moi où tu vois encore un truc qui cloche ? Merci
Anatoly Dorjiev
Anatoly Dorjiev
Messages postés : 35
Inscrit depuis le : 15/06/2019
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:40
Les images ne sont pas les mêmes dans le modèle de présentation de Denver, je vais modifier le gif et les deux trois autres détails & je te valide.
Kyle Keller
Kyle Keller
Age : 39
Occupation pro/perso : PDG du Red Hell's.
Ta gueule d'ange : Anatoly Dorjiev - Le cœur est un abîme de souffrance Original
Sous les traits de : Le magnifique Jensen Ackles
Messages postés : 371
Inscrit depuis le : 24/12/2018

_________________

   
TRUE LOVE NEVER DIE.


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:42
Rebienvenue ici I love you
Soren Slyver
Soren Slyver
Habitation : Dans un appart non loin du QG
Occupation pro/perso : Vice président des Cobras. Proprio du Blue Moon Brewing Company
Ta gueule d'ange : Anatoly Dorjiev - Le cœur est un abîme de souffrance SpectacularBlueBorderterrier-size_restricted
Sous les traits de : Josh Mario John
Messages postés : 134
Inscrit depuis le : 11/05/2019

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:44
Bienvenue Anatoly!

Youpi tu es validé ! Nous te remercions d’avoir choisi Denver pour le choix de ta résidence principale.
Tu as donc fais le plus gros du boulot, mais surtout tu nous as conquis. Maintenant que tu as fait le plus gros du boulot tu peux créer ta fiche de lien juste ICI.

Il faut également que tu recenses ton AVATAR il serait dommage que ta bouille d’amour soit dédoublé sans ta permission, ton MÉTIER les responsabilités nous suivent partout et ton LOGEMENT c’est important si tu ne veux pas dormir sous un pont.

Tu n’as pas encore d’amies, de famille, mais tu souhaites rp ? Nous t’invitons à cliquer juste ICI, ainsi tu pourras faire une demande de rp générale.

N’hésite pas à aller vers les joueurs que ce soit sur leurs fiches de liens, en mp et sur notre discord qui se trouve à cet endroit CLIQUE.

Souhaite la bienvenue aux petits nouveaux, si cela n’est pas déjà fait et surtout pense à laisser ton empreinte dans Votez pour le forum, c’est très important c’est juste ICI

Comme tout les autres joueurs toi aussi tu as un Karma, pour en savoir plus clique ici. L'intitulé de ton Karma est " Une fois de plus la curiosité a pris le dessus et sans le vouloir tu as mis ton nez dans une affaire louche depuis tes collègues te font la misère.." Bonne chance !

Et le principal ? Éclate-toi, vends nous du rêve ! Bon jeu sur Queen City.
Kyle Keller
Kyle Keller
Age : 39
Occupation pro/perso : PDG du Red Hell's.
Ta gueule d'ange : Anatoly Dorjiev - Le cœur est un abîme de souffrance Original
Sous les traits de : Le magnifique Jensen Ackles
Messages postés : 371
Inscrit depuis le : 24/12/2018

_________________

   
TRUE LOVE NEVER DIE.


   COM
   
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:45
@Kyle Keller a écrit:
Les images ne sont pas les mêmes dans le modèle de présentation de Denver, je vais modifier le gif et les deux trois autres détails & je te valide.

Oh ! Pourtant j'ai vraiment pris le modèle, j'aurai pas pris le bon ?
Et j'ai fais des copié collé dedans des infos de mon ancienne fiche, en vérifiant que ça collait encore.

J'ai changé le groupe, les allusions à Amsterdam.

Mais pour les images je pensais pas les avoir remplacer en collant.

En tout cas je reste à dispo si besoin, maintenant que la belle Aurore est revenue, je suis tout disposé
Anatoly Dorjiev
Anatoly Dorjiev
Messages postés : 35
Inscrit depuis le : 15/06/2019
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Nov - 18:48
Merci !
Anatoly Dorjiev
Anatoly Dorjiev
Messages postés : 35
Inscrit depuis le : 15/06/2019
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to queen city of the plains :: a step towards the future :: Votre carte d'identité ! :: Carte d'identité validé :: BROWN-